dim. Sep 19th, 2021

Eco-vertes.info

Site d'information et de communication sur l'environnement et le développement durable

Travailler 55 heures ou plus par semaine représente un risque de développer un AVC ou une maladie cardiaque.

2 min read

Tout excès nuit. “Travailler 55 heures ou plus par semaine représente un grave danger pour la santé”, indique une étude conjointe publiée au mois de mai par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et l’Organisation Internationale du Travail (OIT).

Les deux organisations internationales indiquent qu’en 2016, les longues heures de travail ont entraîné 745 000 décès, dont 398 000 des suites d’un AVC et 347 000 d’une maladie cardiaque. L’étude précise que cette morbidité liée au travail est particulièrement importante chez les hommes (72 % des décès). La plupart des décès enregistrés concernaient des personnes âgées de 60 à 79 ans, qui avaient travaillé pendant 55 heures ou plus par semaine lorsqu’elles avaient entre 45 et 74 ans.

L’OMS souligne que les longues heures de travail concernent 9% de la population mondiale. Toujours à l’échelle mondiale, on estime que le risque d’AVC est ainsi augmenté à hauteur de 35%pour ces travailleurs, et le risque de mourir d’une cardiopathie ischémique en hausse de 17%.

Avec la Covid-19, on travaille encore plus…

La crise sanitaire actuelle a des conséquences directes sur la durée de travail : “Le télétravail est devenu la norme dans de nombreux secteurs d’activité, estompant souvent les frontières entre la maison et le travail”, souligne le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l’OMS. Il a ajouté : “Aucun emploi ne vaut que l’on prenne le risque d’un accident vasculaire cérébral ou d’une maladie cardiaque. Les gouvernements, les employeurs et les travailleurs doivent collaborer pour convenir des limites permettant de protéger la santé des travailleurs.”

L’OMS a proposé une série de mesures pour limiter les heures de travail : des politiques générales qui interdisent les heures supplémentaires obligatoires et fixent des limites maximales au temps de travail, des conventions entre employeurs et associations permettant d’assouplir le temps de travail et de convenir d’un nombre maximal d’heures, une répartition des heures de travail entre employés pour ne pas dépasser 55 heures.

Sous ce lien le résumé de l’étude de l’OMS et l’OIT 

Léon Mukoko