mar. Juil 7th, 2020

Eco-vertes.info

Site d'information et de communication sur l'environnement et le développement durable

RDC : La ville de Mbuji Mayi va bénéficier de deux nouveaux réseaux d’eau alimentés l’énergie solaire

2 min read

Encore un pas dans l’approvisionnement de la ville de Mbuji Mayi en eau potable. L’entreprise française Vergnet Hydro va y installer deux réseaux de fourniture en eau  alimentés grâce à l’hybridation solaire. Il s’agira d’assurer l’approvisionnement en eau potable de 80 000 personnes.

L’approvisionnement en eau potable d’une partie de la ville de Mbuji Mayi devra être renforcé d’ici décembre 2020. L’entreprise française Vergnet Hydro a remporté ce marché dans le cadre du programme Enabel Progeau en République démocratique du Congo. Vergnet Hydro a ainsi la responsabilité d’améliorer les conditions d’approvisionnement en eau potable à Mbuji Mayi, ville de plus de 3 millions d’habitats confrontée à un sérieux problème d’eau potable.

« Les réseaux d’eau potable y sont alimentés par des générateurs thermiques. Or, dans cette province enclavée, le carburant est onéreux. Ceci a une incidence importante sur le tarif de l’eau commercialisée aux bornes-fontaines, finalement sous fréquentées du fait du faible pouvoir d’achat des populations », a expliqué le responsable de Vergnet Hydro.

La nouveauté ici, c’est que Vergnet Hydro propose le système de l’hybridation solaire. Ceci a pour avantage d’améliorer l’accessibilité des populations et réduire l’impact des installations de production sur l’environnement.

En d’autres termes, Vergnet Hydro va installer deux centrales solaires photovoltaïques de 32 kWc et de 37kWc. Ces centrales solaires fonctionnent sans systèmes de stockage d’électricité (batteries). Elle seront ainsi capables de produire entre 130  et 160 m3 d’eau par jour. Ainsi, au moins 80 000 personnes seront servies.

Pour bien faire les choses, Vergnet Hydro assurera également la formation des exploitants des deux réseaux regroupés au sein de l’Association d’usagers des réseaux d’eau potable. « Nous prévoyons quatre sessions à destination des techniciens de chaque réseau et des techniciens inter-réseau, nous les équiperons de kits d’outillage (multimètres, outils de montage-démontage, solarimètre, etc.), et nous assurerons un service de soutien à la maintenance dans les premiers mois », a expliqué Roman Snrech, responsable de l’exécution du projet chez Vergnet Hydro.

Au terme de la formation, les exploitants des deux réseaux d’eau potable seront outillés pour la gestion quotidienne et la maintenance des équipements.

Outre le projet de Vergnet, le programme Enabel Progeau va également assurer le renforcement de neuf autres réseaux d’eau potable dans la ville de Mbuji Mayi, toujours à travers l’hybridation solaire, cela pour 350 000 personnes.

Ce programme est financé par la Belgique. Il bénéficiera également à la province du Maniema où quatre réseaux d’eau potable seront renforcés pour au moins 100 000 personnes.