lun. Août 3rd, 2020

Eco-vertes.info

Site d'information et de communication sur l'environnement et le développement durable

RDC/Sud Kivu : Plus d’un million de personnes vont être vaccinées contre le choléra

2 min read

Depuis le début de l’année 2020, la RDC a rapporté un cumul de 12 271 cas suspects de choléra, dont 177 décès dans 112 zones de santé appartenant à 18 provinces du pays. Au cours de la période du 29 juin au 5 juillet 2020, au moins 247 cas suspects ont été enregistrés dans le pays, dont 6 décès. A cet effet, trois provinces (Haut-Katanga, Nord-Kivu et Sud-Kivu) ont notifié 89,5% des cas suspects, annonce l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Pour cela, plus d’un million de personnes, d’une année et plus, vont être vaccinées, dans le cadre d’une campagne de vaccination orale contre le choléra. Celle-ci va durer 5 jours, soit du 29 juillet au 2 août 2020, et sera organisée par le Ministère de la Santé Publique avec le soutien de Gavi-Alliance du vaccin, l’OMS et l’UNICEF.

En tout, 59 aires de santé ont été retenues dans les 5 zones de santé de la province du Sud-Kivu, à savoir : Fizi, Idjwi, Minova, Nundu et Uvira. La plupart de ces zones de santé sont entourées à la fois par les lacs Kivu et Tanganyika, une région considérée comme endémique au choléra. Ces 5 zones avaient du reste été fortement touchées par les inondations survenues au mois d’avril dernier, à la suite de pluies diluviennes ayant fait des dizaines de morts et d’importants dégâts matériels.

‘’Cette campagne de vaccination orale contre le choléra dans le Sud-Kivu rappelle que la RDC n’est pas seulement confrontée à Ebola dans la province de l’Equateur et à la COVID-19 dans 15 de ses 26 provinces, mais aussi au choléra et à la rougeole, des épidémies qui tuent en silence et pour lesquelles nous devons nous mobiliser davantage,’’ souligne le Dr Amédée Prosper Djiguimdé, Chargé du Bureau de l’OMS pour la République Démocratique du Congo, précisant que, dans ce contexte marqué par la pandémie du coronavirus, les gestes barrières (particulièrement la distanciation physique et le lavage des mains) seront strictement observés durant la campagne.

Le Programme national de l’élimination du choléra et des autres maladies diarrhéiques (PNECHOL-MD) et le Programme Élargi de Vaccination (PEV) ont indiqué que cette campagne va utiliser la stratégie du ‘‘porte-à-porte’’ pour éviter un potentiel afflux des populations des aires de santé voisines non concernées.

‘‘C’est une approche essentielle qui permet d’atteindre l’objectif de fournir un vaccin oral sûr et efficace à ceux qui sont les plus à risque et qui étaient les plus exposés aux récentes inondations du mois d’avril dernier,’’ précise le Ministre Provincial de la Santé du Sud-Kivu, M. Cosmos Bishisha.

Léon Mukoko