lun. Août 3rd, 2020

Eco-vertes.info

Site d'information et de communication sur l'environnement et le développement durable

Ouganda : un braconnier condamné à 11 ans de prison pour avoir tué un gorille rare

2 min read

Il s’appelle Felix Byamukama. Il a été condamné à 11 ans de prison pour avoir tué Rafiki, ce gorille de montagne au dos argenté, âgé d’environ 25 ans, retrouvé mort, en juin dernier, dans le parc de la forêt de Bwindi, dans le sud-ouest de l’Ouganda.

Selon Sam Mwandha, Directeur exécutif de l’Autorité ougandaise de la faune (UWA), ce braconnier a plaidé coupable, reconnaissant avoir abattu le gorille au moyen d’une lance. Il dit avoir agi en état de légitime défense. Outre la mort de Rafiki, le condamné avait été chargé de trois autres chefs d’inculpation : être entré illégalement dans une zone protégée, et avoir aussi tué une antilope et un potamochère.​

Le responsable de l’UWA n’a pas caché sa satisfaction face à la décision du tribunal qui, a-t-il indiqué, “devrait servir d’exemple aux autres personnes qui tuent des animaux”. Il a ajouté que Rafiki était un mâle dominant d’une famille de 17 gorilles, la première à avoir été habituée à la présence humaine dans le parc.

Sam Mwandha a signalé que l’UWA avait vécu la mort de Rafiki comme un “coup dur”. Ce drame s’est produit alors l’UWA venait de fpournir d’intenses efforts intensifs pour faire passer le gorille des montagnes de la catégorie “d’animal en danger critique” à celle “d’animal en danger”, sur la liste rouge des espèces menacées de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN).

Notons que la population de gorilles des montagnes se trouve aussi bien en Ouganda qu’au Rwanda et en République démocratique du Congo (RDC), avec un millier d’individus.