mar. Oct 20th, 2020

Eco-vertes.info

Site d'information et de communication sur l'environnement et le développement durable

Le rapatriement hâtif et massif des adeptes de Ne Muanda Nsemi n’est pas de nature à faciliter le travail de la riposte au COVID-19

1 min read

L’état d’urgence sanitaire en cours impose des restrictions en matière de mouvements migratoires. En tout cas le chef de l’État y veille.

Grande a été la surprise de voir l’arrestation de Ne Muanda Nsemi suivie du rapatriement  immédiat de ses adeptes (plus d’une centaine) voyageant, sans masques et par convois entiers, pour la province du Kongo central. Ceux-ci avaient été trouvés dans la résidence de leur gourou où ils vivaient dans une promiscuité préoccupante.

Par souci de visibilité certainement, le ministre Deo Nkusu était à la manœuvre. La scène a enflammé les réseaux sociaux. Alors, questions :

– Ces personnes ont elles été dépistées au préalable ?

– N’était il pas possible de les confiner d’abord à Kinshasa pendant 14 jours et se rassurer de leur état de santé avant de le renvoyer?

– N’est ce pas une bombe au COVID-19 qui a été lancée sur cette province qui compte déjà deux cas confirmés ?

Il faut reconnaître que cela n’est pas de nature à faciliter le travail de l’équipe du Professeur Jean Jacques Muyembe.

Léon Mukoko

2 thoughts on “Le rapatriement hâtif et massif des adeptes de Ne Muanda Nsemi n’est pas de nature à faciliter le travail de la riposte au COVID-19

Comments are closed.