mer. Nov 25th, 2020

Eco-vertes.info

Site d'information et de communication sur l'environnement et le développement durable

La RD Congo déclare officiellement la fin de la 11e épidémie d’Ebola

2 min read

Le Ministre de la Santé publique, Dr Eteni Longondo, l’a dit. Ce mercredi 18 novembre 2020 marque la fin de la 11e épidémie d’Ebola en République Démocratique du Congo “RDC”.  Ceci intervient près de six mois après que les premiers cas aient été signalés dans la province de l’Équateur.

Notons que cette épidémie a touché particulièrement des communautés dispersées dans des forêts tropicales denses ainsi que dans des zones urbaines surpeuplées, créant des problèmes logistiques. En tout, 119 cas confirmés, 55 décès et 75 personnes sorties rétablies.

L’heure est au bilan mais aussi à la distribution des notes. L’OMS félicite tous ceux qui ont (sans relâche) suivi les cas, fourni des traitements, engagé les communautés et vacciné plus de 40.000 personnes à haut risque.

«Vaincre l’un des agents pathogènes les plus dangereux au monde dans les communautés éloignées et difficiles d’accès montre ce qui est possible lorsque la science et la solidarité se rencontrent», a déclaré le Dr Matshidiso Moeti, Directeur régional de l’OMS pour l’Afrique.

La victoire de l’expertise des agents de santé locaux…

Il n’est pas inutile de relever que la riposte à la 11e épidémie d’Ebola a dû faire face à la pandémie de COVID-19, qui a mis à rude épreuve les ressources et créé des difficultés autour du mouvement des experts et des fournitures. Il y avait aussi des défis autour du grand nombre de cas dans les communautés éloignées qui n’étaient souvent accessibles que par bateau ou par hélicoptère et parfois la résistance de la communauté a entravé les efforts d’intervention.

La riposte a également mis à profit l’expertise des agents de santé locaux formés lors des deux récentes flambées en RDC. Les intervenants ont travaillé en étroite collaboration avec les membres de la communauté pour améliorer la compréhension du virus en visitant plus de 574 000 ménages et en fournissant à plus de 3 millions de personnes des informations pertinentes sur la santé et la sécurité.

La fin de cette épidémie rappelle que les gouvernements et les partenaires doivent continuer à concentrer leur attention sur d’autres urgences, alors même que la lutte contre le COVID-19 persiste. Il est nécessaire d’investir davantage dans le renforcement des principales capacités des pays dans la mise en œuvre du Règlement sanitaire international.

Léon Mukoko