lun. Oct 18th, 2021

Eco-vertes.info

Site d'information et de communication sur l'environnement et le développement durable

Journée mondiale de lutte contre la faim : l’Asbl Jeune Fille en Action initie la première Foire de la bouffe de Kinshasa

3 min read

La Journée mondiale de lutte contre la faim est sans conteste l’une des manifestations les plus suivies du calendrier des Nations Unies. A travers le monde, de nombreuses activités rassemblent gouvernements, entreprises, ONG, médias et le grand public. A Kinshasa, l’Asbl Jeune Fille en Action (JEFIA) a capitalisé la journée du 15 juin pour lancer la Foire de la bouffe. Le lancement a eu lieu au Pavillon 22 de la Foire Internationale de Kinshasa. La clôture intervient le 17 juin.

Placée sous le thème “Agir enfin pour taire la faim”, cette activité est à placer dans le cadre de la sensibilisation de  l’opinion, tout en incitant à l’action au profit des populations victimes de la faim et en faveur d’une alimentation plus saine pour tous. Pour la circonstance, l’Asbl JEFIA a ratissé large : plus de 300 personnes vulnérables conviées et nourries au cours de cette campagne dénommée “Un bon repas pour tous”, dont des enfants de la rue, des orphelins, des personnes vivant avec handicap physique, des drépanocytaires, des enfants des militaires et policiers, des enfants Albinos et des filles mères.

Il s’agit de “partager un buffet ensemble, échanger et réfléchir ensemble sur les solutions efficaces pour lutter contre ce fléau”, a précisé la Présidente nationale de JEFIA.

Pour la circonstance, plusieurs prises de parole ont eu lieu au cours de la cérémonie d’ouverture. Notons d’abord l’intervention de la Coordonnatrice nationale de l’Asbl JEFIA, Ruth Paola Ngwanza qui a tracé le cadre de l’activité en précisant : “C’est une occasion pour nous de partager un repas de cœur avec les personnes vulnérables afin de marquer cette journée et ressortir les recommandations pour que la lutte contre la faim ne soit plus un mythe mais une réalité “.

Il y a eu ensuite le mot de la Présidente de la Commission Nationale des Femmes Entrepreneures à la Fédération des Entreprises du Congo (CNFE), Madame Eliane Munkeni, qui ,non seulement a loué l’initiative, mais a tenu à adresser des paroles d’encouragement aux personnes vulnérables, avant d’inviter l’assistance à observer une alimentation saine et à fréquenter régulièrement le Marché de samedi qui se tient régulièrement au pavillon 22 de la FIKIN.

Notons que le mot d’ouverture a été prononcé par la conseillère spéciale du chef de l’état en matière de la jeunesse et lutte contre les violences faites aux femmes, Chantal Yelu Mulop. Celle-ci a promis de faire parvenir auprès du Président de la République toutes les recommandations adressées par les différents acteurs sociaux présents à ce forum.

Comme prévu, un véritable repas de famille a couronné la journée, le tout dans une ambiance festive. Il n’est pas inutile de rappeler que, pour sa première édition en Juin 2018, la campagne Stop Nzala avait consisté à partager un repas de cœur avec les enfants de l’orphelinat AMEEMA, dans la commune de Kimbanseke, dans la périphérie de Kinshasa.

En 2019, cette journée du 15 juin avait été célébrée avec les enfants vivants en rupture familiale (enfants de la rue) de plusieurs quartiers de la commune de Kalamu, toujours à Kinshasa. Pour sa troisième édition, en 2020, la campagne s’était faite sur les réseaux sociaux compte tenu des mesures des restrictions prises par le gouvernement pour limiter les risques de contamination à la Covid-19.

Notons que, dans le cadre des perspectives d’avenir, de cette expérience, la Coordonnatrice de JEFIA a indiqué que sa structure va installer des “restaurants du cœur” dans les communes défavorisées de la ville de Kinshasa. Chapeau bas aux organisatrices. Stop Nzala !!

Vous avez aimé ceci ? Partagez…

Léon Mukoko