jeu. Juil 29th, 2021

Eco-vertes.info

Site d'information et de communication sur l'environnement et le développement durable

Gestion des déchets : Un cadre de la FEC propose le recours aux Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication

3 min read

Le deuxième salon virtuel sur les déchets, organisé du 05 au 07 juin par l’Agence nationale des déchets (AND) et la Fédération des entreprises de la République démocratique du Congo (FEC) aura été un véritable carrefour où les participants ont eu à développer et à partager des idées pour une meilleure gestion des déchets. Parmi ceux-ci, Madame Live Cirigiri, Ingénieure réseau et télécommunication, propose une formule innovante à travers le recours aux Nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) dans la gestion des déchets urbains. Live Cirigiri  est au département d’Appui aux entreprises et chambre de commerce au sein de la FEC.

Pour l’ingénieure Live Cirigiri, il faut absolument changer la mentalité de la population qui est habituée à jeter les ordures n’importe où. Pour cela, le recours aux nouvelles technologies de l’information et de la communication est indispensable en ce qu’elles viennent en appui à la surveillance. Grâce aux NTIC, il est possible de détecter tous ceux qui se livrent à des pratiques qui nuisent à l’environnement. Le système de surveillance ainsi mis en place pourra fournir régulièrement des informations au gouvernement. C’est également  une façon d’établir la traçabilité et de permettre à la justice de réprimer toutes les pratiques qui menacent l’environnement.

Aujourd’hui, on ne peut pas parler de sensibilisation si on ne voit pas d’abord les Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication. L’Algérie l’a déjà fait. La RDC a intérêt à le faire en implémentant ce système dans la gestion des déchets“, a ‘expliqué l’ingénieure Live Cirigiri dans son intervention au cours de ce salon.

Concrètement, il s’agit d’abord de mettre en place un numéro vert à synchroniser avec les opérateurs de téléphonie. Grâce à ce numéro d’appel, chaque citoyen pourra être en mesure d’alerter la structure de gestion des déchets lorsqu’il constate un problème en rapport avec les déchets. Cela permet ainsi au gouvernement d’intervenir rapidement pour initier la collecte, voire la transformation des immondices.

Aujourd’hui, des poubelles ont été installées sur les places publiques. “Pourquoi ne pas les rendre intelligentes?“, s’est-elle exclamée. “Il faut rendre les poubelles intelligentes en mettant en place des réseaux de capteurs à connecter directement au système d’information de la structure de gestion des déchets”, a-t-elle indiqué.

Pour Live Cirigiri, lesdits capteurs ont l’avantage d’informer, en temps réel, lorsqu’une poubelle est déjà remplie. Les informations ainsi recueillies permettront à la structure de gestion des déchets de mieux planifier ses interventions. Ce système permet non seulement de signaler les poubelles qui sont déjà pleines , mais également de donner des informations sur la nature des déchets qui y sont déposés. On pourra aussi mettre en place un système de robots qui pourront venir collecter directement et trier les déchets selon leur nature. Il suffira après de voir comment on peut organiser le transport pour la transformation.

A suivre…

Léon Mukoko