mer. Nov 25th, 2020

Eco-vertes.info

Site d'information et de communication sur l'environnement et le développement durable

Développement durable : les hommes et les femmes d’affaires du Kongo central se constituent en Chambre de commerce et d’industrie

2 min read

Les objectifs de développement durable nous donnent la marche à suivre pour parvenir à un avenir meilleur et plus durable pour tous. Ils répondent aux défis mondiaux auxquels nous sommes confrontés, notamment ceux liés à la pauvreté, aux inégalités, au climat, à la dégradation de l’environnement, à la prospérité, à la paix et à la justice.

Pour l’avoir bien compris, les hommes et les femmes d’affaires de la province du Kongo Central ont lancé la Chambre de commerce et  d’industrie du Kongo central “CCICK”. Créée et initiée par des hommes et de femmes d’affaires et décideurs, tous originaires du Kongo central. Objectif : Promouvoir le développement économique et social des trois districts de leur province.

Parlant des motivations des initiateurs, M. Guy Bandu, vice-président de la CCIKC a indiqué que lui et ses pairs se mettent ensembles pour pouvoir régler la question d’une participation un peu plus active au développement de la province. “Depuis un certain temps, on se rend compte que la province du Kongo central n’est pas  au rendez-vous du développement. (…) C’est vrai qu’il y a le pouvoir politique qui s’implique, mais on ne peut pas envisager le développement durable si la partie économique n’est pas assumée“, a indiqué M. Guy Bandu.

Pour M. Felly Samuna, le Président de la Chambre de commerce, il s’agit de mettre fin à ce paradigme qui consiste à dire que le congolais est un “discoureur”. “Nous voulons être des acteurs, pas des contemplateurs de notre développement”, a indiqué le patron des patrons.

(…) “Nous voulons être des acteurs audacieux qui vont visionner le Congo demain. Nous allons rêver du Congo demain à partir du Kongo central.  Nous voulons que le Congo se transforme réellement à partir de son terroir.  80% de la population est rurale, 20% est dans les villes. Il faut changer ce paradigme“, a expliqué le Président de cette nouvelle chambre de commerce et d’industrie, avant de bien chuter par un bon credo rendu en langue kikongo : “Nki tuna sosa? kimvuama kia Kongo central” (Nous visons le développement du Kongo central).

A suivre…

Léon Mukoko