jeu. Juil 29th, 2021

Eco-vertes.info

Site d'information et de communication sur l'environnement et le développement durable

RDC/COVID-19 : Préoccupée par l’intense circulation du variant indien ou Delta à Kinshasa, l’OMS distribue du matériel de prise en charge

3 min read

Covid-19. Le variant Delta, “plus agressif et qui se répand plus vite”, gagne du terrain en RDC. Les statistiques continuent à grimper. En tout, 377 nouveaux cas confirmés à la date du 17 juin, indique le dernier relevé du comité en charge de la riposte. Préoccupée par l’intense circulation du variant Delta à Kinshasa, l’Organisation Mondiale de la Santé, Bureau de Kinshasa, a fourni, ce vendredi 18 juin, plusieurs dizaines de cartons de matériels à la clinique kinoise.

Ces matériels destinés au renforcement de la prise en charge des patients atteints de la Covid-19 ont été acquis grâce à l’appui de la Banque mondiale. Parmi les matériels fournis en urgence, on peut citer notamment des respirateurs, des  concentrateurs d’oxygène, des civières,  une tente de 72m², des moniteurs ultra paramétriques, des thermo flashs, EPI,….

A propos du variant Delta…

Le variant indien ou “Delta “a été “repéré pour la première fois le 5 octobre 2020 près de Nagpur”, une ville du centre de l’Inde située dans le Maharashtra.  Il s’agit d’un nouveau mutant du Sars-CoV-2, le virus responsable de la pandémie de la Covid-19, qui résulte de “quinze mutations spécifiques”, détaille Anurag Agrawal, directeur de l’Institut de génomique et de biologie intégrative de New Delhi.

Les données recueillies dans le cadre de l’étude des symptômes de l’application Zoe Covid suggèrent que le variant Delta ressemblerait à “un mauvais rhume” chez les personnes jeunes “qui ont de toute manière des symptômes plus légers”. Ainsi, le premier symptôme serait le mal de tête, suivi d’un mal de gorge, d’un écoulement nasal et de la fièvre.

“Une personne atteinte du variant Delta en infecte six autres sans restrictions sanitaires“, indique Tim Spector, Professeur d’épidémiologie génétique et directeur du registre TwinsUK au King’s College de Londres. Les symptômes “ne sont plus les mêmes qu’auparavant”, prévient-il. “En effet, les gens pensent avoir un rhume saisonnier, donc ils continuent à sortir faire la fête, et donc inconsciemment peuvent transmettre le virus autour”, a fait savoir Tim Spector. En revanche, l’épidémiologiste indique que « La toux se fait de plus en plus rare, et on ne retrouve plus la perte d’odorat parmi les principaux symptômes ».

Une seule chose : se protéger et protéger les autres…

Alors, l’OMS recommande de rester en alerte, car le virus SARS-CoV-2 circule avec intensité. L’agence onusienne recommande également à ceux qui sont éligibles de se faire vacciner au site le plus proche. En attendant, respectez les gestes barrières : LAVEZ-VOUS LES MAINS ! RESPECTEZ LA DISTANCIATION PHYSIQUE ! ARRÊTEZ LES EMBRASSADES ! ÉVITEZ DE TOUCHER LES YEUX, LE NEZ ET LA BOUCHE AVEC DES MAINS NON LAVÉES ! ÉVITEZ TOUT CONTACT ETROIT AVEC DES PERSONNES MALADES! PORTEZ CORRECTEMENT VOTRE MASQUE DANS LES LIEUX PUBLICS !

Léon Mukoko