dim. Fév 28th, 2021

Eco-vertes.info

Site d'information et de communication sur l'environnement et le développement durable

Une femme à la vice-présidence des Etats-Unis, un grand pas dans l’atteinte des ODD

3 min read

Kamala Harris est entrée dans l’histoire américaine cette semaine en devenant la première femme vice-présidente des États-Unis. Une grande avancée dans le cadre des Objectifs de développement durable (Objectif numéro 5). N’est ce pas ?

“Ne me dites pas que ce pays n’est pas capable de changer. Regardez, nous accueillons désormais Kamala Harris, la première vice-présidente de couleur des États-Unis”, a lancé Joe Biden lors de son investiture, ce mercredi 20 janvier.

La principale intéressée a prêté serment lors de la cérémonie, face à la juge de la Cour Suprême Sonia Sotomayor, la main sur une bible que tenait son époux Douglas Emhoff. En ce jour si spécial, Kamala Harris avait opté pour une tenue riche en symbole, agrémentée des escarpins “BB” de Manolo Blahnik : un manteau violet, pourvu d’un badge David Yurman et signé Christopher John Rogers. Le violet symbolise par ailleurs la dignité et l’autorité.

Une femme élevée dans une grande ouverture interreligieuse…

Kamala Harris est née le 20 octobre 1964 à Oakland, en Californie. Elle est la première femme, ainsi que la première personne afro-américaine et asio-américaine (indo-américaine), à être vice-présidente des États-Unis. Elle occupe ce poste depuis le 20 janvier 2021.

La désormais vice-présidente des États-Unis a été élevée dans une grande ouverture interreligieuse par une mère d’origine hindoue et un père baptiste. Elle a épousé un juif et fréquentait à San Francisco une église baptiste engagée.

Kamala Harris à l’église baptiste…

Elle a été procureure générale de Californie de 2011 à 2017, durant le mandat du gouverneur Jerry Brown. Membre du Parti démocrate, elle est sénatrice pour la Californie au Congrès des États-Unis de 2017 à 2021.

Joe Biden l’a choisie pour être sa colistière en tant que candidate démocrate à la vice-présidence des États-Unis. Le 7 novembre 2020, quatre jours après l’élection, elle est devenue la vice-présidente élue des États-Unis. Elle sera formellement élue par le vote des grands électeurs le 14 décembre 2020. Sa position de vice-présidente lui confère le rôle de présidente du Sénat. Républicains et Démocrates étant à égalité 50-50 après les élections 2020, elle apporte à ces derniers la majorité par son pouvoir de départager les votes de l’institution.

Un pas franchi dans l’atteinte des ODD d’ici 2030…

Notons que les Objectifs de développement durable (ODD) répondent aux défis mondiaux auxquels nous sommes confrontés, notamment ceux liés à la pauvreté, aux inégalités, au climat, à la dégradation de l’environnement, à la prospérité, à la paix et à la justice. Ces objectifs sont interconnectés et, pour ne laisser personne de côté, il est important d’atteindre chacun d’entre eux, et chacune de leurs cibles, d’ici à 2030.

Notons que l’élévation de Kamala Haris est un grand pas vers l’atteinte des ODD, notamment l’objectif 5 : ÉGALITÉ ENTRE LES SEXES. Bravo…

Sí vous avez aimé, partagez !!

Léon Mukoko